en

Apple dévoile MLX, un outil innovant pour créer des modèles d’apprentissage automatique

La firme de Cupertino surprend avec le lancement de MLX, un framework destiné au développement de modèles d'apprentissage automatique exclusivement pour les Apple Silicon. Découvrons les enjeux et les perspectives de cette nouveauté.

MLX : un framework gratuit et prometteur

Sans annonce préalable, Apple a lancé MLX, un framework permettant de développer des modèles d'apprentissage automatique qui ne peuvent fonctionner que sur les puces Apple Silicon. Ainsi, la société s'assure que toute application développée à partir de cette proposition soit exclusive à sa plateforme.

MLX est disponible gratuitement sur GitHub. Fait intéressant, malgré l'importance du lancement, le framework n'est pas dans un dépôt officiel de l'entreprise, mais dans celui d'Awni Hannun, ingénieur faisant partie de l'équipe de recherche en Machine Learning chez Apple.

Intégrations et compatibilités avec d'autres outils populaires

MLX est destiné aux développeurs ayant des avancées en intelligence artificielle. Il offre également des intégrations avec d'autres outils populaires du secteur. Par exemple, NumPy est une bibliothèque Python permettant de créer des tableaux multidimensionnels, essentiels pour organiser un grand volume de données. De même, il est compatible avec C++, ce qui signifie qu'il n'est pas obligatoire d'utiliser un langage de programmation imposé par Apple. Parmi les intégrations, on peut citer :

  • NumPy, pour la manipulation de tableaux multidimensionnels
  • avec C++, offrant une plus grande dans le du langage de programmation

Potentialités des applications développées avec MLX

Alors, que peut-on créer avec ce framework ? MLX pourrait servir de base pour développer une application générative alimentée par l'intelligence artificielle. Quelque chose de similaire à ChatGPT, par exemple. L'aspect intéressant ici est que MLX tire parti du matériel Apple lui-même, de sorte qu'il ne dépend pas – du moins pas entièrement – d'un traitement externe.

Apple MLX peut être utilisé pour créer une application dans le style de ChatGPT. a exprimé sa prudence lorsqu'il a parlé du déploiement des systèmes d'intelligence artificielle.

Inspirations et avantages d'Apple MLX

Selon Computer World, MLX s'inspire d'autres frameworks populaires d'apprentissage automatique tels que PyTorch, Jax et ArrayFire. Le principal avantage de MLX est, comme mentionné précédemment, sa capacité à fonctionner sur les puces Apple Silicon. Un modèle créé avec MLX pourrait accéder à la mémoire unifiée de ces processeurs, qui est extrêmement rapide.

« Le framework est facile à utiliser, mais aussi efficace pour entraîner et déployer des modèles. Nous visons à faciliter pour les chercheurs l'extension et l'amélioration de MLX afin d'explorer rapidement de nouvelles idées », déclare Apple.

Impact sur le marché de l'intelligence artificielle

Il ne fait aucun doute qu'Apple utilise déjà MLX pour produire des modèles d'apprentissage automatique. En juillet dernier, nous avons appris qu'ils développaient leur propre ChatGPT. Leur intention est maintenant que les développeurs adoptent cet outil pour concevoir des qui, à un moment donné, pourront être utilisées par les propriétaires d'appareils Apple.

Le lancement inattendu de MLX fait partie des efforts récents d'Apple pour percer dans le domaine de l'intelligence artificielle. Bien que la société n'ignore pas cette – puisqu'elle l'applique dans d'autres domaines depuis des années – il est indéniable qu'elle a pris du retard par rapport à ses concurrents tels que Google, et Meta.

MLX pourrait donc être le premier pas vers un avenir où Cupertino devient un acteur majeur dans le domaine de l'intelligence artificielle, en proposant une alternative aux outils déjà existants et en misant sur la puissance de ses propres puces.

Afficher sommaire