Bac à compost obligatoire dès 2024
en

Bac à compost obligatoire dès 2024 : comment l’installer chez vous et devenir un.e pro du compostage ?

D'ici 2024, l'accès au compostage deviendra généralisé grâce à la loi anti-gaspillage. Découvrez comment installer un bac à compost chez vous et adopter les meilleures pratiques pour un compostage réussi, que vous viviez en maison ou en appartement.

Le compostage pour tous et toutes dès 2024 : ce qu'il faut savoir

Dès le 1er janvier 2024, les collectivités auront pour mission de généraliser l'accès au compostage pour tous et toutes, conformément à la loi anti-gaspillage du 10 février 2020. Pour ce faire, elles devront proposer des solutions telles que des bacs séparés pour une collecte spécifique, ainsi que du compostage individuel ou collectif.

Il est important de préciser que posséder un bac à compost chez soi n'est pas une obligation. Cependant, pour celles et ceux qui souhaitent vivre cette expérience et installer un dispositif de compostage à domicile, il existe quelques règles à connaître.

Composter ses biodéchets : comment s'y prendre ?

Le compostage est un allié de taille pour réduire ses déchets. Fruits, , marc de , boîtes d'œufs en carton… Les poubelles sont remplies de déchets compatibles avec le compostage. Cette technique peut être utilisée aussi bien par les personnes vivant en maison que celles vivant en appartement.

Compostage en maison : les étapes clés

Pour les maisons avec de grands terrains, le processus de compostage se déroule en deux parties. La première consiste à déposer les biodéchets dans un « bioseau ». Julie Thevenet, responsable de projet de l'entreprise DM Compost, recommande d'attendre 48 heures avant de le sortir et de le vider dans le bac à compost situé dans le . Il est préférable de ne pas l'installer en plein soleil, ni trop loin de l'habitation.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par DM Compost (@dmcompost)

Le bac à compost nécessite plusieurs éléments pour optimiser le compostage : des biodéchets, de la matière sèche, de l'eau et de l'air. Chaque apport de biodéchets (une matière humide) doit être accompagné d'une matière sèche, comme des copeaux de bois, des feuilles mortes ou du carton découpé finement. Cet équilibre est important pour éviter les . Autrement, cette installation n'émet aucune nuisance olfactive.

« Une fois par semaine, il faut de l'air pour que le compostage se fasse », explique Julie Thevenet. « On aère donc son bac de façon hebdomadaire avec une tige aératrice ou avec un brasse compost », ajoute-t-elle. Après avoir pris soin de ce compost, les doivent juger lorsque le bac est plein et le laisser se reposer plusieurs mois en le brassant une fois par mois pour apporter de l'oxygène. Au bout de 9 mois, le compost sera mûr et pourra fertiliser le sol et favoriser la pousse des légumes. Pour les plus patients, une culture proche du terreau devrait naître au bout de 18 mois.

Compostage en appartement : le lombricomposteur à la rescousse

Dans les appartements, le principe de compostage reste le même, mais nécessite un lombricomposteur. En général, ce récipient est livré avec un sac de vers de terre qui feront tout le travail.

Concernant l'emplacement du lombricomposteur, on vise au plus pratique, c'est-à-dire la cuisine. Le contenant étant plus petit qu'un bac à compost extérieur, il faut s'adapter. « Il faut éviter les nuisances au maximum, donc on ne met pas d', car les vers ne les apprécient pas, comme les oignons et les pommes de terre », préconise Julie Thevenet. Les aliments doivent également être coupés plus finement.

La matière issue du lombricomposteur sera moins conséquente que celle obtenue avec un bac à compost en maison. Elle pourra être utilisée pour renouveler la terre des plantes intérieures, par exemple. De ce processus apparaîtra également du lombrithé, c'est-à-dire le liquide formé à la suite de la décomposition des déchets par les . Un très bon fertilisant pour les plantes.

Où se procurer un composteur ou un lombricomposteur ?

Si l'organisation du compostage peut sembler complexe, la première étape est simple : se procurer un composteur ou un lombricomposteur. Pour cela, Julie Thevenet invite celles et ceux intéressés par le dispositif à se rapprocher de leur commune, qui devrait leur en fournir gratuitement.

En résumé, avec la généralisation du compostage en 2024, il est temps de se familiariser avec cette technique écologique et responsable. Que vous viviez en maison ou en appartement, il existe des solutions adaptées pour composter vos biodéchets et contribuer à la préservation de notre environnement. Alors, prêt.e à devenir un.e pro du compostage ?

Voter pour cet article
Afficher sommaire

Salut, je m'appelle Adrien et je suis rédacteur pour geeksource.fr. Passionné par les , j'aime partager mes connaissances et mes sur ces plateformes en constante évolution. Mon objectif est d'aider les lecteurs à naviguer dans cet univers et à en tirer le meilleur parti, tant sur le plan professionnel que personnel.