en

Un ingrédient très étrange se cache dans un chewing-gum, découvre lequel.

Tu ne mâcheras plus ton chewing-gum comme avant après avoir lu ce qu'il contient. Alerte au spoiler : si tu es végétalien, tu ne pourras pas en manger du tout.

Le chewing-gum, littéralement “gomme à mâcher”, n'est rien d'autre qu'une gomme que l'on mâche pour se débarrasser de la mauvaise haleine, de la faim ou pour se détendre. Fraise, , avec ou sans sucre, comment le chewing-gum est-il vraiment fabriqué ?

Qui a inventé le chewing-gum ?

À l'origine, le chewing-gum était fabriqué à partir d'un extrait naturel : le chicle, la sève séchée du sapin. Les Mayas mâchaient déjà cette sève comme un chewing-gum il y a plus de 2000 ans. En 1866, Antonio López de Santa Anna, ancien président du Mexique, vend un stock de chicle à Thomas Adams, un inventeur américain. Ce dernier, qui pense d'abord en faire des pneus, y ajoute par hasard du sucre : bingo, les premiers chewing-gums industriels sont nés. Le chewing-gum arrive en France dans les poches des soldats américains au lendemain du jour J, le 6 juin 1944, et connaît un immédiat.

De quoi est fait le chewing-gum ?

Aujourd'hui, comme beaucoup d'autres produits industriels, les chewing-gums contiennent des édulcorants, des arômes et d'autres additifs. Un certain additif, la lanoline, est utilisé pour rendre le chewing-gum aussi doux qu'on aime le mâcher. (, cette lanoline est en fait du sébum de mouton, directement extrait des glandes sébacées du mouton. On se doutait bien que l'on mâchait des choses plus ou moins sales, mais là, c'est autre chose.

Mauvaise laine de mouton

Plus communément appelée cire de laine, la lanoline est récupérée après la des moutons. Elle est largement utilisée en cosmétique pour ses propriétés hydratantes, notamment dans les crèmes. Mais le plus choquant dans cette histoire, c'est qu'elle n'est pas indiquée sur l'emballage du chewing-gum ! Ce composant est tellement standardisé qu'il n'a pas besoin d'être listé comme ingrédient sur l'emballage. Avoir l' d'une vache en mâchant du chewing-gum était déjà une mauvaise chose, mais mâcher du sébum de mouton ne l'est pas.

Voter pour cet article
Afficher sommaire

Salut, je m'appelle Adrien et je suis rédacteur pour geeksource.fr. Passionné par les , j'aime partager mes et mes sur ces plateformes en constante évolution. Mon objectif est d'aider les lecteurs à naviguer dans cet univers et à en tirer le meilleur parti, tant sur le plan professionnel que personnel.